Traîtements chirurgicaux

La plupart des interventions chirurgicales dans le cadre d'une infertilié sont executées par voie laparoscopique. L’intervention consiste en l’introduction d’un tube (laporoscope) dans la cavité abdominale à travers une petite incision dans le nombril. Le ventre est ensuite rempli progressivement de gaz Co2 afin de déployer la cavité abdominale. A travers d'autres incisions d’environ 0,5 cm dans le bas du ventre, des outils sont introduits.

L'avantage d'une laparoscopie est qu'outre le fait que les incisions ne laissent que de petites cicatrices, elle permette également de récupérer relativement rapidement. Voici quelques interventions possibles par laparoscopie : une kystectomie, l'ouverture d'une trompe, la réfertilisation après stérilisation de la femme, le retrait des fibromes, le traitement de l'endométriose, .... Les chirurgiens du Fertility Center Brussels font usage du laser Co2, qui a pour gros avantage de traîter les tissus sans endommager les organes environnants.

Cependant, certaines pathologies nécessitent tout de même une intervention classique avec iune plus grande incision dans le bas du ventre (laparotomie).

Une laparoscopie diagnostique est souvent associée à une hystéroscopie diagnostique, qui permet de visualiser la cavité utérine. 

Infos pratiques : Votre médecin vous réferre à un collègue spécialisé dans les interventions chirurgicales dans le cadre d'une infertilité.  Un rendez-vous sera fixé pour discuter des modalités de l’intervention et du planning.
L’intervention est exécutée en hôpital de jour.
Pour chaque intervention chirurgicale, une évaluation de votre état de santé est requise. Une prise de sang est nécessaire pour déterminer, entre autres votre groupe sanguin ainsi que la coagulation.
Les risques liés à l’intervention sont limitées. Il y a un risque d’infection (<1%), un risque d’hémorragie (contusion au niveau de la peau ou hémorragie interne) (<1%), un risque de perforation involontaire d’un organe voisin tel que la vessie ou l’intestin (très rare). Dans de rares cas, il peut être nécessaire d’interrompre l’intervention pour procéder à une opération classique avec incision dans le bas du ventre.