Réparation chirurgicale des canaux déférents

Après une stérilisation de l’homme, il est techniquement souvent possible de tout de même rétablir la fertilité de l’homme grâce à une opération. Avant de procéder à une opération de réparation, le médecin de fertilité vérifiera brièvement si la fertilité générale du couple est en ordre.

Infos pratiques : Après la consultation de fertilité, vous serez réferré chez l’urologue. Il discutera avec vous des modalités de l’intervention. Il vous expliquera que, si la période  écoulée entre la stérilisation et l’opération de réparation est trop importante, la probabilité que des anticorps se soient formés contre les sperlmatozoïdes est réelle. Ces anticorps empêchent les spermatozoïdes de fonctionner comme il se doit. Il y a aussi un risque que l’opération de réparation échoue (suite à la formation d’adhérences post-chirurgie). Il est généralement donc conseillé de congeler également un petit prélèvement du testicule au moment de l’opération de réparation. Ce prélèvement contient généralement des spermatozoïdes qui peuvent être utilisés pour une procédure FIV (au cas où l’opération de réparation aurait échoué, et que la possibilité d'une grossesse spontanée ne soit pas possible). 

Probabilité de grossesse après réparation des canaux déférents

En principe, en cas de réussite de l'opération, l'éjaculat contiendra à nouveau des spermatozoïdes dans les 3 mois après l'opération. Si ceux-ci sont de qualité suffisante, la probabilité d’une grossesse spontanée est élevée (à condition que les autres paramètres entrant en compte pour la fertilité, soient normaux). En moyenne, chez deux couples sur trois, chez qui l’homme a subi une opération de réparation, tomberont spontanément enceinte.

Alternative: FIV-ICSI

Si une grossesse spontanée tarde à arriver, s’il y a une formation trop importante d’anticorps chez l’homme à l'encontre des sperlmatozoïdes, ou si les spermatozoïdes de l’éjaculat sont d’une qualité insuffisante, la FIV-ICSI peut être une alternative. Avec la procédure ICSI, le biologiste sélectionnera un spermatozoïde et l’utilisera pour féconder un ovule chez la femme.

Alternative: FIV-ICSI-CRYOTESE

Si trois mois après l'intervention, l'éjaculat ne contient toujours pas de spermatozoïdes, il est possible de recourir au prélèvement congelé du testicule. Les spermatozoïdes qu’il contient peuvent alors être utilisés pour une procédure FIV-ICSI.